Rachat de crédit surendettement Montauban

juin 18, 2020 12:00 Publié par Laissez vos commentaires


Dans notre société de consommation où les gens sont incités à consommer d’une façon excessive, l’endettement lourd dû à la souscription à des prêts bancaires n’est pas un phénomène inhabituel. Cette situation financière pourrait emmener l’emprunteur Montalbanais jusqu’à la vente aux enchères de son bien immobilier s’il est propriétaire ou jusqu’au fichage FICP. Afin d’éviter une telle dégradation de leur finance, ils peuvent se tourner vers la formule de rachat de crédit surendettement Montauban. C’est une solution éprouvée pour alléger le remboursement des emprunts bancaires tout en améliorant le reste à vivre des emprunteurs. Explications de ce montage.

Plusieurs ménages Montalbanais sont amenés à contracter des nombreux prêts afin de satisfaire leurs besoins légitimes : prêts à la consommation, crédits perso, LOA, prêts affectés, crédits renouvelables, crédit immobilier… Or, plus ils accumulent des prêts, plus ils deviennent fragiles financièrement du jour au lendemain lors de la survenance d’un aléa de la vie comme la perte d’emploi, l’accident invalidant, le divorce, le veuvage… Les symptômes d’un emprunteur surendetté sont faciles à reconnaître : découverts bancaires répétitifs, rejets de prélèvements, montant maigre de reste à vivre, baisse de la qualité de vie pour honorer les mensualités, recours au prêt renouvelable pour payer les charges mensuelles… S’il ne réagit pas à temps pour stopper ce fléau, sa situation financière pourrait s’envenimer jusqu’à l’interdit bancaire, inscription au fichier FICP, voire poursuite judiciaire.
En fait, les emprunteurs Montalbanais ne sont pas les seuls à être plombés de dettes. La commune de Montauban affiche aussi un encours de dettes de 66 464 800 € pour l’année 2018 soit 1 072 € par habitant. Mais la commune du département Tarn-et-Garonne peut se désendetter de ses emprunts toxiques au bout de 5 ans et quelques mois en puisant dans son épargne et de sa capacité d’autofinancement. Ce qui n’est pas le cas pour les emprunteurs Montalbanais. Ces derniers doivent chercher une solution de sortie comme le rachat de crédit surendettement Montauban s’ils souhaitent être à l’abri d’éventuels problèmes liés au remboursement des dettes.

Le regroupement de dettes est un dispositif financier à recommander pour les personnes ayant au moins deux prêts en cours de remboursement et qui souhaitent réorganiser leurs dettes afin d’assainir leur finance. Ce montage consiste à se faire racheter leurs emprunts préexistants par un établissement bancaire concurrent. L’idée est de bénéficier d’un unique prêt regroupé avec un seul taux fixe renégocié et une mensualité plus faible. La réduction de la mensualité peut aller jusqu’à 60 % en comparaison du montant des charges mensuelles que l’emprunteur a payées auparavant. Les autres dettes comme les retards de loyers, les taxes foncières, les diverses factures sociales et fiscales non réglées peuvent être aussi intégrées dans ce dossier. En contrepartie de ce réaménagement de la dette, la durée d’amortissement du nouveau prêt sera prolongée.
L’établissement repreneur de dettes proposant ce montage financier permet également au souscripteur de solliciter un montant supplétif appelé « trésorerie ». Cette enveloppe complémentaire sera incluse dans le rachat. Elle peut servir uniquement pour le financement des projets non professionnels et pour faire face aux imprévus. Ce montant ne peut pas dépasser 15 % de l’opération et il est octroyé en fonction du profil emprunteur et de sa capacité de remboursement. L’établissement bancaire vérifie ainsi si cette charge supplémentaire ne vient pas alourdir le budget du demandeur de rachat.

  • En général, lorsqu’un emprunteur se trouve dans une impasse financière, il s’empresse de s’engager dans une issue rapide afin d’éviter les poursuites judiciaires. Mais s’il signe le premier contrat de rachat de prêt qui lui tombe sous la main, la précipitation pourrait lui faire perdre plusieurs milliers d’euros en gain en économie s’il n’a pas pris le temps de faire la mise en concurrence des offres de rachat sur le marché.
  • Comme toute opération financière, le rachat de crédit pourrait aussi cacher des arnaques. Parmi lesquels, on retrouve les offres mirobolantes de rachat de crédit avec des taux d’intérêt trop bas. Alors que lors de la signature définitive de l’offre du prêt, le souscripteur se retrouve avec un taux annuel effectif global (TAEG) différent et beaucoup plus élevé qui intègre tous les frais du dossier.
  • La trésorerie du rachat pourrait être aussi un piège qui pourrait faire plonger l’emprunteur dans le gouffre du surendettement. En effet, même si cette charge supplémentaire est censée ne pas faire exploser son endettement car elle sera incluse dans la mensualité allégée, elle fera augmenter le coût total du rachat et donc des intérêts.
  • La durée et le montant restants des dettes à rembourser sont aussi des éléments importants à tenir compte dans le cadre de cette opération. Si le prêt immobilier est déjà à la moitié de son remboursement, l’opération pourrait ne pas tourner à l’avantage de l’emprunteur à cause des frais de la mise en place de ce réaménagement du crédit. Le rachat de prêt immobilier n’est donc pas à conseiller sauf si l’emprunteur est victime d’un aléa de la vie.

Au lieu de se lancer tête baissée dans cette opération, l’emprunteur aura besoin ainsi de prendre conscience de ces pièges afin de tirer profit de ce montage. D’où l’intérêt de recourir à un courtier qui optimise les chances de l’emprunteur d’accéder à un contrat de regroupement de rachat sur-mesure et pas cher.

  • Le courtier est d’abord un intermédiaire en opérations bancaire qui a pour rôle de chercher les meilleures propositions de rachat en un minimum de temps pour l’emprunteur. La rapidité de son intervention permet à un emprunteur surendetté d’éviter la hausse des pénalités de retard de remboursement de mensualités, les poursuites bancaires et le fichage FICP. Certes les frais de courtage dans l’ordre de 1 % à 5 % du montant emprunté seront rajoutés dans l’opération mais s’il est un bon courtier, son service pourrait faire gagner des économies allant jusqu’à 50 000 euros, voire plus à un emprunteur dans le cadre d’un rachat de prêt immobilier Montauban. Le gain financier dépassera ainsi ses rémunérations.
  • La plupart des Montalbanais surendettés affichent aussi des incidents bancaires ou ont un taux d’endettement dépassant de loin le seuil de 33 %. De tels emprunteurs ont du mal à trouver une banque qui peut restructurer ses dettes à moins qu’ils contactent un courtier spécialiste en rachat de crédit surendettement Montauban comme nous. Notre statut de mandataire non exclusif des banques nous permet en effet de trouver des offres de prêt même pour les candidats fichés FICP, ou surendettés à plus de 50 % de leurs revenus, sous certaines conditions.
  • Outre le gain financier, la maximisation des chances d’obtention du rachat, le souscripteur Montalbanais en surendettement gagne aussi du temps précieux en recourant à un courtier spécialisé en dossier compliqué comme nous. Au lieu de faire le démarchage des banques et d’attendre l’avis de la faisabilité de leur demande de rachat pendant des mois, ces emprunteurs peuvent accéder à cette opération en moins de 1 mois et demi avec notre accompagnement.

Pour trouver rapidement cette offre de rachat de prêt surendettement Montauban, nous proposons ainsi aux emprunteurs de réaliser une simulation gratuite de rachat avec le simulateur en haut de ce site.




Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *