Rachat de crédit surendettement Choisy-le-Roi

juin 1, 2020 12:34 Publié par Laissez vos commentaires


On parle d’endettement excessif lorsqu’un débiteur de bonne foi ne parvient plus à honorer la totalité de ses dettes non professionnelles. Cette situation pourrait provenir d’une habitude de surconsommation de crédits, d’un aléa de la vie ou d’une mauvaise gestion de son budget. Pour les emprunteurs Choisyens, le rachat de crédit surendettement Choisy-le-Roi est une des solutions permettant d’alléger leurs charges de dettes et d’éviter les risques du défaut du paiement. Explications.

La souscription à des prêts bancaires est chose courante dans notre société de consommation. Les foyers Français ont l’habitude de recourir à ce mode de financement pour accéder à des biens immobiliers ou mobiliers ou pour avoir à leur disposition une somme d’argent renouvelable qui leur permet de concrétiser leurs besoins personnels. Beaucoup de ceux qui ont accumulé un certain nombre de prêts ne connaissent plus le montant de leurs mensualités par mois et leur découvert. Il n’est pas rare ainsi que ces souscripteurs sont victimes de rejets de prélèvements, d’émission de chèque sans prévision, de reste à faible maigre, de baisse de qualité de vie dû au remboursement de différents prêts. Le risque avec cette situation c’est l’inscription au fichier FICP, FCC, ou la poursuite judiciaire des banques en cas de deux mensualités successives non réglées.
En fait, les emprunteurs Français et ceux résidants à Choisy-le-Roi ne sont pas les seuls concernés par cette situation de surendettement. Bon nombre de villes françaises dont Choisy-le-Roi sont aussi surendettées. Cette commune a par exemple enregistré une dette de 42 017 700 € soit 938 € par habitant. Mais elle peut s’acquitter de cette dette au bout de 6 ans et quelques mois en puisant dans son épargne, ce qui n’est pas le cas pour les emprunteurs Choisyens qui doivent envisager une solution efficace comme le rachat de crédit surendettement Choisy-le-Roi pour améliorer leur situation financière.
Le mécanisme de ce montage est le suivant : après négociation auprès des anciens créanciers de l’emprunteur, l’établissement concurrent qui rachète ses prêts en cours met en place un nouveau contrat unique avec des conditions plus avantageuses. Ce prêt racheté aura en effet un taux d’intérêt renégocié, une mensualité plus faible en conformité avec la capacité de remboursement de l’emprunteur et une durée de remboursement plus étendue. Grâce à ce nouveau plan de refinancement, le surendetté peut régulariser sa situation financière tout en augmentant leur pouvoir d’achat grâce à la baisse du montant du prélèvement mensuel. En fonction de leur taux d’endettement, ils peuvent aussi profiter d’une somme d’argent complémentaire limitée à 15 ù de l’opération qui sera intégrée dans le rachat. Ce montant appelé « trésorerie » peut financer divers projets personnels comme l’achat d’une auto, d’un appareil de chauffage, le financement des travaux à faire dans sa maison, ou d’un évènement familial comme un mariage, un voyage etc. Ce qui implique l’apport d’une pièce justificative. En fonction du taux d’endettement du souscripteur et de la garantie apportée, l’établissement financier effectuant le rachat pourrait aussi l’octroyer sans justificatif. Dans ce cas, l’emprunteur pourrait l’utiliser en tant que réserve d’argent pour se prémunir des difficultés financières etc. Ce montant a l’avantage de ne pas engendrer pas le paiement de frais liés au rachat (frais de dossier, assurance-emprunteur). Il ne risque pas aussi de faire grimper le taux d’endettement du souscripteur car il sera lissé dans la mensualité diminuée et la durée rééchelonnée du rachat.

Les emprunteurs Choisyens trempés jusqu’au cou dans un endettement lourd peuvent se poser cette question. Il faut savoir en effet que la commission de surendettement peut résoudre leur situation financière compromise à condition qu’ils ne puissent plus prétendre au rachat. S’ils ont toujours la possibilité de restructurer leurs dettes, leur demande ne sera pas recevable par l’institution. De plus, le recours à la commission ne signifie pas que leurs dettes seront effacées. L’effacement partiel ou total ne concerne que les personnes âgées et sans patrimoine dont l’insolvabilité est justifiée. Pour les autres emprunteurs, la commission pourrait orienter la procédure vers la mise en place d’un plan conventionnel de redressement qui se traduit par le rééchelonnement de la dette, le report du remboursement, le gel des échéances… Dans ce cas, les dettes ne seront pas effacées mais réaménagées. L’inscription au fichage FICP est également automatique lors de l’appel à la commission de surendettement alors qu’en restructurant ses prêts, un surendetté peut éviter cette mesure contraignante. Avant que leur situation financière ne se dégrade, les emprunteurs Choisyens ont donc intérêt de mettre en place un regroupement de dettes.

Le mécanisme de ce montage qui aide les surendettés à sortir la tête de l’eau tout en améliorant leur qualité de vie est le suivant : un organisme financier concurrent rachète et solde les prêts en cours de l’emprunteur. L’objectif est de remplacer ces emprunts par un nouveau prêt avec un taux d’intérêt plus bas, une mensualité adoucie et une durée de remboursement plus longue du crédit. L’étalement de la durée du prêt permet de resolvabiliser le surendetté. A l’occasion de cette demande de rachat, le souscripteur peut aussi demander l’inclusion d’un prêt baptisé « trésorerie » dans ce rachat. C’est un montant plafonné à 10 % ou 15 % au maximum du regroupement de dettes et qui peut être affecté à un projet ou libre d’utilisation. Cette liquidité ne requiert pas de paiement de frais de dossier ni de prime d’assurance. En revanche, il ne faut pas oublier qu’elle risque d’accroître l’endettement de l’emprunteur du fait qu’elle sera intégrée dans le coût total du crédit. S’il s’agit d’un rachat de crédit hypothécaire, l’établissement peut octroyer une enveloppe plus importante que le seuil indiqué. Notons au passage que le montant maximum prêté par l’établissement est 100 000 euros dans le cadre d’un rachat de prêt à la consommation. Ce montant est remboursable sur une durée de 12 ans. Pour les dettes immobilières, le montant maximum empruntable sans garantie est fixé à 200 000 euros à rembourser sur une durée de 15 ans.

D’abord, en tant qu’intermédiaire en opérations bancaires, ce professionnel aide les emprunteurs à dénicher rapidement un contrat de regroupement de dettes pas cher adapté à leur capacité de remboursement. Il ne faut pas cacher que le cas d’une personne surendettée est difficile car la plupart des banques rejettent un tel profil. Or, avec l’aide d’un courtier spécialisé en dossier compliqué, il lui est possible de bénéficier de cette solution financière même s’il est fiché FICP ou ayant un taux d’endettement élevé à 50 %. En effet, en tant que courtier spécialisé en rachat de crédit surendettement Choisy-le-Roi, nous sommes en partenariat avec la plupart des grandes banques proposant ce rachat de crédit. Ce qui nous permet de trouver une proposition de rachat pour ces profils difficiles sous réserve de répondre à certains critères d’octroi.
Notre expérience de plus de 3 décennies dans ce marché et notre expertise nous permettent également de négocier efficacement et rapidement les différents frais liés à cette opération dans le but de réduire son coût. Ce qui garantit plusieurs milliers d’euros à l’emprunteur Choisyen qui souhaite regrouper ses dettes. Pour conclure, nous conseillons aux surendettés dans cette ville de recourir au simulateur de rachat en haut de ce site pour évaluer la faisabilité de leur projet.




Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *