Rachat de crédit pour solutionner le mal endettement et le surendettement

mars 18, 2019 9:48 Publié par Laissez vos commentaires




Le compte en rouge, les découverts bancaires, les rejets de prélèvements… sont des signes de l’endettement excessif. Cette difficulté financière peut toucher sans distinction tous les profils quelle que soit leur catégorie sociale ou professionnelle. Elle commence souvent par un cumul de crédit ou un investissement assez lourd pour ses revenus auquel s’ajoutent des aléas de la vie comme la perte d’emploi, la séparation avec son conjoint… Dès lors, l’emprunteur est confronté à l’impossibilité d’honorer à temps les mensualités. La banque pourrait accepter la renégociation de la dette si le débiteur arrive à le convaincre de lui accorder cette demande. Mais ce réaménagement n’est généralement pas efficace pour aérer son budget. Seul le rachat de crédit peut solutionner sa situation de mal endettement et surendettement.

Une personne est endettée dès qu’il contracte des dettes ou engagements auprès d’une personne ou d’un établissement financier dans le but de concrétiser un projet ou pour acquérir des biens. Un emprunteur entre ainsi dans la situation d’endettement dès que la banque accepte de lui octroyer un crédit, quelle que soit la nature du financement. On parle de mal endettement lorsque la totalité des charges qui pèsent sur le budget d’un débiteur commence à devenir lourdes à assumer. Tandis qu’une situation de surendettement se déclenche lorsqu’il a empilé de nombreux crédits (prêts à la consommation, prêt auto, voyage, études, crédit revolving, prêt immobilier …) et qu’il lui est totalement impossible de rembourser ses différentes mensualités. Cette situation survient souvent à la suite des imprévus de la vie tels que la baisse de revenus, le divorce etc.
Notons qu’on peut trouver des foyers qui cumulent plus de 20 crédits dont la plupart sont des prêts à la consommation. En cas de situation critique de surendettement, leur taux d’endettement explose généralement à plus de 50 %. Pour rappel, la formule permettant de calculer rapidement ce ratio est la suivante : charges de crédits/revenus x 100. Les banques acceptent généralement un taux d’endettement ne dépassant pas le plafond de 33 %. Mais en tant que courtier spécialisé en rachat, il nous arrive régulièrement de traiter des dossiers avec un endettement de plus de 50 % des revenus. Ces profils peuvent prétendre au rachat de crédit sous réserve de répondre à certains critères bancaires.

Ce montage financier appelé également restructuration de prêts ou consolidation de dettes permet d’apporter une solution durable pour le problème d’endettement excessif d’un emprunteur. Qu’il soit locataire ou propriétaire, salarié, profession libérale, fonctionnaire, retraité, invalide… cette solution financière peut lui être accessible. L’objectif de cette technique bancaire est de réduire la pression des mensualités en baissant le montant de l’unique prélèvement et en échelonnant le remboursement du crédit regroupé dans la durée. Il ne faut pas cacher que ce prolongement de la durée du remboursement entraîne un coût plus élevé du prêt mais il permet d’équilibrer le budget du ménage tout en réduisant d’une façon conséquente son endettement. Le taux d’endettement de plus de 50 % d’un particulier avant le lissage du crédit pourrait ainsi descendre à 30 % après la mise en place de cette restructuration.
En fait, la consolidation de dettes est comme son nom l’indique, une technique permettant de fusionner les crédits existants et les dettes diverses d’un débiteur (découverts bancaires, factures électricité et gaz non payés, taxes d’habitation non acquittés….) en un seul et unique emprunt. Les anciennes mensualités qui deviennent trop lourdes à rembourser pour le débiteur seront remplacées par une seule et unique mensualité en proportion avec ses revenus et sa capacité de remboursement. Le taux pourrait être fixe ou ajustable mais il est recommandé de ne souscrire qu’à un rachat de prêt à taux fixe. Les frais afférents au montage seront inclus dans ce refinancement (frais du dossier, assurance-emprunteur, frais du notaire dans le cas de rachat de crédit hypothécaire, indemnités de remboursement anticipé, commission du courtier…). Cette solution permet également à l’emprunteur d’intégrer le financement d’un nouveau projet dans le cadre de la trésorerie. Cette somme additionnelle peut être affectée ou non à un projet. Par exemple, il peut le demander pour regonfler sa capacité d’emprunt ou renflouer son compte bancaire, pour faire les travaux d’embellissement de sa maison etc…. La trésorerie a le même taux que le rachat et s’il est assez conséquent, il pourra majorer le crédit. Les banques étudient la capacité de remboursement de l’emprunteur avant d’octroyer ce service de financement.

La connaissance des détails les plus importants lors du regroupement de dettes est utile lors du montage de ce dossier. Ces éléments sont le taux annuel effectif global (TAEG), la baisse de la mensualité et la durée du remboursement. En effet, si la proposition bancaire propose une réduction de mensualité inadaptée aux revenus de l’emprunteur, ce dernier plongera de nouveau dans le surendettement. Avec notre intervention, le candidat au rachat peut bénéficier d’une baisse conséquente de mensualité allant jusqu’à 60 %. Ce qui lui permet d’avoir un reste à vivre suffisant pour éviter les éventuelles difficultés financières dans le futur.
En tant que courtier IOBSP, non exclusif et soumise au contrôle de l’ACPR, nous sommes spécialistes dans la recherche d’un taux d’intérêt le plus compétitif en fonction du profil du demandeur du rachat. Nous mettons en concurrence les offres de nos différents partenaires bancaires afin de proposer celle qui répond exactement aux besoins et au budget du client. L’objectif est de pouvoir réaménager totalement le budget de l’emprunteur tout en lui permettant de bénéficier d’un rachat de crédit pas cher.
Les personnes en difficulté de remboursement de crédits effectuent généralement une simulation de rachat pour savoir où ils en sont avec leur situation financière et s’il leur est possible de bénéficier de cette restructuration. La simulation est une démarche gratuite et sans engagement. Pour aider ces emprunteurs, nous avons mis en place ce simulateur gratuit et complet en haut sur le site. L’utilisation est simple. Il suffit de saisir les données exactes de ses crédits, de ses revenus et ressources d’argent complémentaires, ainsi que ses autres biens immobiliers. Cela nous permet de vérifier le taux d’endettement du souscripteur et la solution de rachat la plus adéquate dans son cas.
Après cette simulation, il obtiendra une proposition bancaire la plus adaptée à sa situation de surendettement et le plus avantageux pour ses finances s’il est éligible à cette restructuration. La proposition contient tous les détails du refinancement (montant de mensualité, coût total du crédit, taux d’intérêt, émolument du courtier….). Il lui suffit par la suite de signer et de retourner cette offre à la banque de rachat et après 14 jours de rétractation, son nouveau prêt sera mis en place. En même temps, son prêt trésorerie sera débloqué s’il a fait cette demande.

Le surendettement peut mener à la liquidation de biens si le débiteur fait appel à la commission de surendettement. Pour éviter une telle aggravation de sa situation financière, il vaut mieux tenter sa chance avec le rachat de crédit avant de se tourner vers cette institution. Commencez par la simulation sur notre site pour prévisualiser le coût de ce montage.




Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *