rachat de crédit

Rachat de crédit compliqué d’un emprunteur surendetté

avril 24, 2019 2:06 Publié par Laissez vos commentaires

 

Réaliser un regroupement de dettes pourrait être une solution de secours pour sortir du surendettement. Toutefois, un problème subsiste. Les établissements prêteurs resserrent leurs critères d’octroi du rachat. Cela afin d’éviter d’encourir le risque de prêter à une personne non-solvable. Or, il faut dire que la plupart des emprunteurs en quête de cette technique bancaire sont surendettés et bon nombre d’entre eux ont un dossier de rachat de crédit compliqué. Que faire pour maximiser ses chances d’obtenir ce refinancement surtout si on est surendetté ? Les réponses dans l’article suivant.

Le terme : regroupement de dettes difficile fait référence au dossier d’un emprunteur inscrit au fichier des incidents de crédits aux particuliers, ou ayant fait l’objet d’un fichage bancaire. Les emprunteurs ayant fait l’objet de rejets de prélèvements et de poursuite des créanciers font également partie de cette définition ainsi que ceux affichant un taux d’endettement dépassant de loin le plafond de 33 % préconisé par les banques.
Si le rachat de crédit est un montage financier disponible pour la plupart des profils, propriétaires, locataires, salariés, TNS, retraités etc, les emprunteurs locataires sont souvent en face de plus de difficultés à restructurer leurs prêts que les propriétaires accédants ou ayant déjà acquitté leur bien immobilier. En effet, les prêteurs évaluent les risques de défaillance de l’emprunteur avant d’octroyer le financement. S’il peut mettre en avant une garantie solide comme son bien immobilier pour soutenir le dossier, il a plus de chances de se voir accepter la demande. Une possibilité dont un locataire ne peut pas se prévaloir à moins qu’il passe par un rachat de crédit hypo loc pour consolider ses dettes à la consommation. Cette formule consiste à faire intervenir ses parents propriétaires pour cautionner son rachat. Dans ce cas, la banque peut regrouper même les découverts bancaires, les nombreux prêts à la consommation. Le fait d’être fiché Ficp ne constitue pas un critère rédhibitoire pour un locataire s’il passe par cette solution.
Il ne faut donc pas occulter que beaucoup de demandes de regroupement de dettes d’un emprunteur en situation compliquée sont rejetées. Surtout s’ils n’ont pas de sûreté réelle à apporter. D’où l’utilité de recourir à un courtier qui fera tout son possible pour faire ressortir les points positifs du dossier en le défendant avec des arguments solides.

Dans la recherche d’un refinancement d’un dossier classique, le courtier a pour mission de monter un dossier, de rechercher l’offre de prêt la plus abordable pour un emprunteur en un temps record. Un bon intermédiaire bancaire connaît bien le marché et peut décrocher un taux plus compétitif qu’un emprunteur seul.
Mais dans le cas d’un dossier compliqué, ce spécialiste d’intermédiation bancaire aurait aussi à mettre en place une solution qui permet de compenser la complexité du dossier : l’hypothèque. Cette formule permet de maximiser les chances d’octroi du rachat. Seules quelques banques acceptent d’octroyer un regroupement de dettes à une personne surendettée. Et si l’emprunteur ne souhaite pas ainsi faire le tour de banques et encourir le risque d’obtenir une réponse négative ou de faire traîner la demande, il lui est préférable de se tourner vers un courtier spécialisé en rachat.
Par ailleurs, le coût d’un rachat de crédit hypothécaire peut aussi revenir cher si on ne dispose pas de notions suffisantes. Or, le courtier aurait à renégocier tous les éléments de cette formule. Il aurait à intervenir sur les paramètres du rachat comme le taux de l’assurance-emprunteur, les pénalités du remboursement anticipé, la durée du prêt etc. Ces paramètres permettent de faire baisser le coût du rachat.
Dans le cas où le candidat à l’emprunt affiche aussi des rejets de prélèvement ou de découverts bancaires, le courtier peut demander à l’emprunteur les causes de ces incidents bancaires. Il peut rédiger par la suite une explication sur papier libre.
Le recours à un courtier est donc une démarche incontournable pour une personne ayant un dossier compliqué. De plus, l’outil de simulation gratuite sur notre site permet de se faire une idée rapidement du coût de cette opération et surtout de sa faisabilité. Le fait d’envoyer un dossier complet auprès d’un courtier qui monte le dossier et effectue la mise en concurrence n’est aussi exigible d’aucun versement. Car selon la loi Murcef, l’emprunteur n’aurait à verser aucun paiement avant qu’il ne signe son offre de prêt définitive.
Cela est important dans le cas d’un rachat de crédit compliqué car comme on l’a déjà dit, tous les dossiers que nous traitons ne sont pas tous éligibles au regroupement de dettes. Certes, nous pouvons décrocher une sortie d’endettement pour les personnes fichées ficp et ayant un taux de surendettement de plus de 50 %, mais la décision finale appartient toujours à la banque. Notre mission est de défendre le dossier, de mettre en avant les points positifs et de renégocier les taux mais il ne faut pas perdre de vue que la banque étudie obligatoirement les risques avant d’injecter de l’argent dans un refinancement. C’est pourquoi, nous conseillons souvent aux personnes en difficulté financière de simuler d’abord son projet car la simulation ne coûte rien.

Les personnes qui n’ont pas une situation financière stable (en CDI, intérimaires, professions libérales n’affichant pas de bénéfices dans les bilans de ses trois dernières années) font souvent l’objet d’un refus d’octroi de regroupement de dettes. Les critères bancaires sont également précis sur le taux d’endettement, à moins que la personne dispose d’un reste à vivre confortable ou à moins qu’il puisse proposer une garantie immobilière.
Il existe aussi des cas des propriétaires ayant une garantie dont la valeur est au-dessous du montant du prêt. Si le bien immobilier ne peut pas couvrir le rachat, l’établissement est également en mesure de rejeter la demande. Dans ce cas, il est toujours possible de mettre de côté certains crédits pour réajuster le montant en fonction de la valeur estimative du bien mis en hypothèque.
Bref, une demande de regroupement de dettes compliqué peut passer si l’emprunteur propriétaire dispose des revenus réguliers, s’il n’a pas saisi la commission de surendettement et s’il peut apporter en garantie un bien immobilier même s’il est fiché Ficp.

Le dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la banque de France n’est à conseiller qu’en dernier recours. Si toutes les démarches de l’emprunteur n’ont pas abouti, il doit saisir la commission pour obtenir la suspension de poursuites engagées par les banques à son encontre. En outre, la commission déclare irrecevable un dossier qui peut encore avoir la chance de bénéficier d’une restructuration de prêt. Le recours à la commission pourrait occasionner la liquidation judiciaire ou la vente aux enchères de son bien immobilier pour rembourser les dettes des créanciers. Il ne signifie pas obligatoirement effacement de dettes surtout si l’emprunteur a un patrimoine. C’est pourquoi, le recours à un rachat de crédit est toujours la solution à préconiser pour enrayer l’excès d’endettement.

Tags : , , ,



Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *