Que faire en cas d’endettement élevé ?

avril 18, 2019 8:04 Publié par Laissez vos commentaires

 

Si vous avez contracté plusieurs prêts auprès des établissements bancaires alors qu’actuellement votre budget ne suffit plus pour honorer les mensualités et payer les factures courantes, vous risquez un endettement élevé. Le déséquilibre du budget, les fins de mois difficiles, les rejets de prélèvements, les chèques sans provision, les découverts bancaires figurent parmi les signes de surendettement, ou du moins d’une difficulté financière importante. Dans de tels cas, il convient de prendre rapidement des mesures afin de redresser sa situation.

L’endettement excessif est dû à plusieurs raisons. La raison la plus courante qui conduit à un endettement important est l’empilement de plusieurs prêts bancaires accompagnée d’une diminution de ses revenus mensuels. Le budget d’un foyer est considéré comme en déséquilibre si le total des mensualités et des dépenses mensuelles fixes passent la barre de 33 % de ses revenus fixes. Ce seuil est préconisé par les établissements bancaires pour pouvoir accéder sans trop de difficulté au rachat de crédit.
Les dépenses superflues, le mauvais investissement, l’abus des cartes de paiement, du crédit renouvelable et des prêts à la consommation, l’addiction aux jeux du casino sont aussi incriminés dans la survenue d’un état d’endettement conséquent.
Quelle que soit la cause d’un endettement élevé, il est conseillé de réagir au plus vite afin d’éviter la dégradation de sa situation financière. Cela pourrait occasionner la vente de sa deuxième voiture, la consommation au comptant plutôt qu’avec la carte magasin ou carte à crédit, le changement de mode de vie et d’alimentation afin de réduire les dépenses etc. Si ces mesures n’ont pas réussi à apporter de l’oxygène à son budget, il faut traiter le mal à la racine en cherchant une banque qui peut regrouper ses dettes.

Ce montage financier est une solution qui consiste à chercher un établissement bancaire qui rachète tout ou partie de ses prêts en cours (crédits à la consommation, perso, travaux, immobilier…). Il faut au moins 2 crédits pour prétendre à ce refinancement. La banque de rachat peut racheter jusqu’à 400 000 euros de dettes, voire beaucoup plus chez certaines banques avec l’obligation de fournir une garantie immobilière.
En rachetant les crédits existants de l’emprunteur, l’organisme prêteur les regrouper en un unique prêt avec un seul taux. Généralement, le taux d’intérêt proposé est fixe mais si le profil emprunteur est considéré comme à risques, l’établissement peut proposer un taux variable.
Le dossier du nouveau prêt réuni comprend une mensualité allégée allant jusqu’à 60 % avec notre intercession et un étalement de la durée de l’opération réétudié. C’est-à-dire, si auparavant le prêt immobilier était à rembourser sur une durée de 12 ans, après le regroupement avec les autres prêts, le nouveau contrat aura une durée d’amortissement de dettes jusqu’à 15 ans. Cela afin de permettre à l’emprunteur d’anticiper les aléas de la vie comme la mort d’un conjoint ou d’un membre de famille, la maladie, la perte de travail etc.
De plus, l’emprunteur peut aussi prévoir une réserve (trésorerie) qui l’aidera à faire face aux imprévus de la vie dont nous avions mentionné. Outre la constitution d’une épargne de sécurité en cas de coups durs, il peut également demander cette somme supplémentaire pour concrétiser un projet précis comme l’achat d’une voiture, la réalisation des travaux d’aménagement ou d’amélioration de sa maison etc.

Locataire, propriétaire, salariés en CDI, professions libérales, retraités, étudiants… peuvent tous regrouper leurs dettes. Mais pour que leur demande soit acceptée, il faut qu’elle réponde aux normes imposées par les organismes prêteurs.
Le candidat au rachat majeur, résident en France d’une manière permanente, ayant une situation stable (CDI, fonctionnaire, auto-entrepreneurs ou travailleurs indépendants ayant affiché des bénéfice dans ses trois derniers bilans) ont la chance de prétendre à cette sortie d’endettement. Pour les autres, intérimaires, en CDD etc, il leur faut trouver un co-emprunteur qui cautionne leur prêt.
La banque étudie également le taux d’endettement qui ne doit pas aller au-delà de 33 %. Si celui-ci est compris entre 33% à 35 %, l’emprunteur peut encore maîtriser son budget mais la banque pourrait étudier si son reste à vivre est suffisant. S’il a un reste à vivre confortable, l’organisme financier peut accorder la demande malgré un taux d’endettement de 40 %.
Généralement, les personnes qui ont pu restructurer leurs dettes sont aussi ceux ayant un antécédent bancaire propre tout au moins pendant les 3 derniers mois avant la demande du rachat. Ce qui signifie que son compte bancaire est assaini de tout découvert bancaire, rejet de prélèvement, abus de dépenses superflues etc. Normalement, les emprunteurs fichés ficp, fichés bancaires, ou ayant déposé un dossier à la commission de surendettement ne peuvent pas bénéficier du rachat. Mais il est bon de savoir qu’avec notre intervention, les propriétaires inscrits au ficp peuvent toujours regrouper leurs dettes. Les propriétaires ayant un endettement jusqu’à 50 % peuvent aussi consolider leurs dettes. Seul le fait d’avoir déposé un dossier à la commission de surendettement empêche l’éligibilité à ce refinancement.
Par ailleurs, pour un montant de prêts immobiliers et à la consommation à regrouper dépassant plus de 200 000 euros, seuls les emprunteurs pouvant proposer une garantie peuvent aussi prétendre au regroupement de dettes.
Enfin, l’établissement financier n’accepte pas aussi de refinancer des dettes professionnelles, un bien immobilier à usage privé et professionnel, les dettes causées par l’addiction aux jeux, ainsi que le crédit pour l’achat d’un terrain seul ou pour réaliser les travaux seuls. Dans ce cas, il faut que le dossier inclue un prêt immobilier.
Remarque : le dossier solide est un critère important pour les prêteurs. Cela correspond à un dossier avec un taux d’endettement et avec les critères répondant aux normes (situation financière pérenne, historique bancaire sans incident, bon comportement bancaire avec garantie à l’appui pour une somme importante).

Pour pouvoir constituer un dossier solide, un emprunteur a deux alternatives. En fonction de sa disponibilité, de la complexité de sa situation financière et du bénéfice qu’il souhaite réaliser, il peut choisir entre la recherche d’un rachat de crédit par lui-même ou le recours à un courtier spécialisé en rachat.
Le recours à un courtier expérimenté permet de faciliter les démarches d’emprunt et d’optimiser les conditions d’octroi du prêt. En effet, en faisant appel à notre expertise d’une trentaine d’années, l’emprunteur peut profiter d’un montage de dossier solide rapide et d’un contrat de prêt en un temps record. Celui-ci est assorti d’un taux renégocié et des modalités de remboursement en adéquation avec son budget et ses besoins. La durée du remboursement n’est ni trop longue ni trop courte afin de lui permettre de s’acquitter de sa nouvelle dette sans plus d’éventuels soucis financiers. Pour ce, nous conseillons de passer par l’outil de simulation gratuite sur notre site afin d’avoir une première idée de ce refinancement.
Mais s’il dispose du temps et des notions suffisantes pour faire le tour des banques, la mise en concurrence des taux, des offres bancaires et si son dossier n’est pas compliqué, la recherche d’une solution de refinancement par lui-même est plus avantageuse. Cela lui permet en effet d’économiser les frais de la rémunération d’un courtier.

Tags : , , , ,



Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *