Que choisir : Rachat de crédit ou dossier de surendettement ?

février 7, 2019 10:33 Publié par Laissez vos commentaires




Les imprévus entraînant des dépenses conséquentes, le nombre important de crédits à payer, la perte d’emploi, la retraite, le décès d’un conjoint… sont parmi les raisons qui mènent un ménage dans une situation financière précaire. S’il s’agit de difficultés passagères, la banque pourrait accorder un report de remboursement de la dette. Mais si ses revenus ne permettent plus de faire face au remboursement des créances, il devrait réagir au plus vite et ne pas attendre que les choses s’empirent. Pour ce, l’emprunteur a le choix entre le rachat de crédit et la commission de surendettement. La première a l’avantage d’être une alternative moins contraignante et beaucoup plus sollicitée. Cependant, il ne faut pas occulter que tous les dossiers de demande de regroupement de dettes ne sont pas recevables. Or, la deuxième solution pourrait conduire à une liquidation de biens si le débiteur a un patrimoine. Pour vous aider à y voir plus clair, faisons le point sur ces deux sorties d’endettement.

Cette solution financière est accessible à tous profils emprunteurs : salarié, profession libérale, fonctionnaire, retraité… mais le candidat au rachat devra avoir au moins deux crédits à regrouper. Cette opération bancaire s’adresse à toutes les personnes qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts à cause des aléas de la vie. Elle permet aussi aux emprunteurs avisés de profiter du contexte immobilier du taux bas actuel tout en réduisant leur mensualité. En effet, avec ce montage financier, la banque de rachat effectue le remboursement anticipé des crédits en cours d’un emprunteur et les substitue par un seul et unique emprunt. Ce crédit regroupé dispose d’un taux moins élevé et d’une mensualité en adéquation avec les revenus de l’emprunteur. Ce qui permet à ce dernier de ne pas jongler avec les différents prêts et de retrouver l’équilibre de ses finances. Les différents prêts à la consommation, ou perso, le crédit renouvelable, l’emprunt immobilier… peuvent être réunis au sein de l’unique contrat de rachat. De plus, l’emprunteur peut ajouter aussi ses dettes fiscales (impôt sur le revenu, taxes…) et les dettes sur charges courantes (factures de chauffage, d’électricité non payées…). Avec cette procédure bancaire, il peut aussi bénéficier d’un rééchelonnement de la dette sur une durée plus adaptée à la baisse de ses ressources financières et d’une trésorerie d’appoint. Cette réserve d’argent supplétive peut l’aider à mieux anticiper les éventuelles difficultés financières, à concrétiser ses envies, à financer les travaux nécessaires à sa maison etc.
Bon à savoir : le rachat de crédit peut être accordé même aux personnes fichées bancaires ou aux personnes ayant un endettement très élevé sous réserve de répondre à certaines conditions. Si vous êtes dans ce cas et vous souhaitez éviter la procédure de dossier de surendettement, vous pouvez nous contacter via la page contact de notre site pour vous aider à sortir de cet endettement.

Les avantages de la consolidation de dettes sont nombreux :

  • en premier lieu, le rachat de crédit permet d’éponger sa dette grâce à la réduction considérable du montant de la mensualité et le rééchelonnement dans une plus longue durée.
  • le taux fixe plus faible associé à l’emprunt permet également à l’emprunteur d’engranger une économie intéressante s’il trouve un écart de taux d’intérêt avantageux. Cela est possible s’il fait appel à un courtier qui mettra en concurrence les divers taux du marché. Cet intermédiaire bancaire peut également renégocier le taux d’intérêt auprès de son partenaire bancaire.
  • le rachat de crédit permet aussi le financement des divers projets (travaux dans son logement, études, nouveau investissement ou achat…) avec le même taux renégocié. Ce qui constitue un avantage en termes d’économies pour l’emprunteur car s’il souscrit à un crédit travaux, il aurait à payer un frais de dossier et il aura aussi un taux d’intérêt plus élevé.

En revanche, le regroupement de dettes peut s’avérer coûteux pour un emprunteur qui ne dispose pas de notions suffisantes dans ce refinancement. Cela parce que les banques peuvent lui proposer un TAEG élevé s’il a un dossier compliqué. D’où l’intérêt de recourir à un courtier qui interviendra pour l’optimisation du dossier et la renégociation de taux. La recherche d’un juste équilibre entre sa capacité de remboursement et la durée du remboursement est également indispensable. Car plus le remboursement du nouveau de crédit s’étale sur une période plus longue, plus le débiteur aurait à payer des intérêts. C’est la raison pour laquelle les emprunteurs en situation d’urgence et les non-initiés préfèrent se confier à un intermédiaire en rachat pour mettre en place une sortie d’endettement avantageux pour leur situation financière.

Par contre, le recours à la commission de surendettement s’adresse aux personnes ayant une situation irréparablement compromise. C’est-à-dire, leurs ressources ne leur permettent plus de payer même leurs charges, alors qu’ils n’ont aucun bien immobilier à mettre en garantie. Pour ce, leur taux d’endettement doit dépasser au moins la barre de 40 %. La procédure de surendettement est gratuite. Mais avant de déposer un dossier de surendettement auprès du secrétariat de la banque de France, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir une meilleure vision de votre situation financière délicate.
Lors de la saisie de cette commission, le surendetté aurait à compléter la liste des dossiers requis à cet effet. Cela inclut les documents d’état-civil, les pièces justificatives de ressources et des charges, les relevés de compte bancaire et des dettes ainsi que le patrimoine (titre de propriété, carte grise du véhicule…). Après avoir adressé ces documents à la commission, le déposant sera inscrit au fichier Ficp sous 48 h. La commission vérifie par la suite si la personne satisfait les conditions d’éligibilité à la procédure avant de prononcer si son dossier est recevable ou non. En cas de recevabilité du dossier, la commission oriente le dossier vers deux options : le plan de redressement ou la procédure de rétablissement personnel. Ces procédures peuvent entraîner soit le gel des dettes sans paiement d’intérêts, soit le rééchelonnement du paiement des dettes sans intérêts, ou l’effacement des dettes avec ou sans liquidation judiciaire.
A noter que la commission tient compte de la bonne foi du débiteur ainsi que son incapacité à faire face à ses dettes. Si elle trouve qu’il est encore en état de rembourser ses dettes, elle peut déclarer irrecevable le dossier et oriente la personne vers le rachat de crédit. Voilà pourquoi, on dit souvent que la commission de surendettement est l’ultime recours.

Pour mettre les chances de son côté tout en bénéficiant d’un gain de temps et d’une économie intéressante, il est recommandé de passer par une société de courtage ou un courtier spécialisé en rachat. Ce professionnel fera une bonne inspection du dossier et montera une demande de rachat solide qui inspire confiance aux banques. Le moyen le plus simple de prendre contact avec un courtier consiste à faire une simulation. Nous avons développé cet outil sur notre plate-forme afin d’aider les demandeurs de rachat à simuler gratuitement leur projet. Après la simulation, un analyste effectuera l’étude de leur situation financière et cherchera le financement adéquat en fonction de leur endettement. L’intéressé peut également nous contacter via la page contact de notre site.




Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *