Le rachat de crédit pour personnes hébergées gratuitement

novembre 13, 2018 5:34 Publié par Laissez vos commentaires

 

Les établissements de rachat reçoivent des tonnes de demande provenant de différentes personnes en situation de difficulté de remboursement de crédit. Certains d’entre eux sont des locataires, d’autres propriétaires accédant, et d’autres des emprunteurs hébergées gratuitement par leur employeur, ou un proche ou une tierce personne. Le cas de cette troisième catégorie d’emprunteurs est assez délicat, car les banques peuvent estimer qu’un hébergement à titre gratuit est un signe de manque d’autonomie financière. D’autres peuvent le considérer comme un avantage financier car le candidat au rachat n’aurait pas à loyer à régler chaque mois. Qu’en est-il alors du regroupement de crédit de cette catégorie d’emprunteurs ? Est-ce qu’ils peuvent prétendre à cette solution de sortie d’endettement ? Les réponses de la rédaction.

Ce sont les personnes que leur proche, leur compagnon, leur patron, ou leur famille reçoivent chez eux à titre gratuit. Elles peuvent être des jeunes de moins de 25 ans orphelins ou avec des parents divorcés. Ils n’ont pas encore volé de leur propre aile et sont normalement hébergés par un membre de leur famille. Elles peuvent être aussi les ouvriers dans un chantier qui sont logés dans le logement de fonction pendant la durée de la mission ou les concierges qui s’occupent de la garde d’un hôtel, d’une maison ou d’un immeuble. La personne reçue par son concubin ou son partenaire dans son appartement peut entrer également dans cette catégorie. De même, celle qui séjourne chez une famille d’accueil ou chez une tierce figure aussi dans ce classement.

Notons d’abord que pour avoir une auto, des appareils informatiques ou électroménagers, ou pour faire un voyage etc. nombreux sont les personnes qui contractent un crédit. En règle générale, les établissements bancaires n’imposent pas des conditions très strictes lorsqu’il s’agit de crédit perso. Le demandeur peut avoir le montant sans justificatif mais il faut seulement qu’il ait des revenus fixes. On en retrouve ainsi des souscripteurs à des crédits qui ont accumulé plusieurs dettes. Prêt auto, par-ci, crédit renouvelable et prêt mariage par-là. Malgré la précarité de leur situation, notamment pour les personnes hébergées à titre gratuit, ils peuvent toujours honorer le remboursement des différents crédits jusqu’à la survenance d’un aléa de la vie comme la cessation d’emploi, la maladie, le divorce etc. Ces imprévus finissent par déstabiliser leur finance et ils commencent à avoir du mal à régler leurs dettes chaque mois. Pour dénouer cette situation financière étriquée, les établissements bancaires proposent le rachat de crédit consommation qui s’adresse aux personnes en situation de surendettement qui peuvent être logées gratuitement par une tierce personne ou non. Cette solution consiste à regrouper en un seul crédit les crédits en cours. Le but est de diminuer le montant de l’unique prélèvement tout en étalant dans une plus longue durée le remboursement du rachat. Le prêt revolving, le crédit voiture, prêt voyage, crédit immobilier, les découverts bancaires etc. peuvent être regroupés dans le montage. Dans le cadre de cette opération, les organismes bancaires peuvent aussi octroyer une enveloppe supplémentaire pour les personnes qu’ils considèrent solvables selon leurs critères. Cet apport supplétif pourrait aider les emprunteurs à concrétiser leur projet.
Pour bénéficier d’un regroupement de crédit consommation en tant que personne hébergée à titre gratuit, il faut répondre à certaines conditions. En premier lieu, la personne devrait être salariée en contrat indéterminé pendant au moins un an. De plus, elle ne devrait pas être inscrite au fichier FICP. Lorsqu’un emprunteur n’arrive pas à régler deux échéances consécutives de remboursement de crédit ou lorsqu’il affiche un découvert bancaire de plus de 500 euros après la mise en demeure, cela entrainera son inscription dans ce fichier. La personne qui n’honore pas le règlement d’échéance pendant plus de 60 jours alors que le mode de paiement du crédit n’est pas mensuel aura également son nom dans ce fichier. Donc, si le candidat au rachat remplit ces critères, il a plus de chances de se voir octroyer un rachat de crédit.

Ainsi, lorsque le candidat au rachat a une situation financière stable, cela pourrait assurer les organismes financiers de sa solvabilité. Pour ces derniers, c’est un élément positif dans son scoring bancaire car il n’aurait pas à payer de loyer chaque mois. Pour l’emprunteur, grâce à la mise en place de cette solution, il peut :
-avoir un seul interlocuteur et une seule mensualité. Le montant de celle-ci sera nettement inférieur comparé au total des mensualités qu’il aurait à honorer auparavant. Certains établissements bancaires pourraient en effet proposer une réduction allant jusqu’à 60 %. Il pourrait étudier avec le conseiller de la banque la mensualité qu’il est en mesure de payer en tenant compte de son reste à vivre.
-obtenir un seul taux fixe. Cela est un avantage important surtout si l’emprunteur a accumulé des crédits avec un taux révisable (cartes bancaires, prêt revolving etc.). De plus, ce taux fixe est moins élevé que ses anciens taux et il n’aura à régler qu’une seule assurance. Pour bénéficier d’un écart intéressant de taux, il est recommandé de faire la mise en concurrence des taux appliqués par les établissements de rachat. Sinon, le candidat au regroupement de dettes peut également faire appel à un courtier qui se chargera de dénicher le taux le plus compétitif pour lui.
-il n’aura pas besoin d’apporter une hypothèque pour ce montage financier et il lui est même possible de bénéficier d’un fonds pour réaliser un projet. Cet apport ne doit pas excéder 20 % du montant total du rachat.
-il lui est également possible d’allonger la durée du rachat afin de garder un taux d’endettement abordable tout en améliorant son pouvoir d’achat.

Lorsqu’une personne est étouffée par ses dettes, elle souscrit souvent au premier contrat de rachat qu’elle trouve. Or, celui-ci n’est pas forcément avantageux pour son budget. En effet, une restructuration de prêt avec un taux élevé et une durée de remboursement longue revient chère à l’emprunteur. Le taux effectif annuel global (TAEG), la durée du remboursement, la possibilité de remboursement anticipé et le taux appliqué sont autant des éléments à considérer avant la souscription à ce contrat. A rappeler que le TAEG est le taux global du crédit qui inclut l’assurance emprunteur, les frais du dossier, les frais de l’hypothèque s’il y en a etc. Dans l’idéal, si l’emprunteur en surendettement ne parvient pas à trouver un organisme financier qui rachète ses crédits, il peut solliciter une renégociation de crédits auprès de ses créanciers. Certains contrats prévoient la possibilité de moduler et de reporter le remboursement en cas de difficultés financières. Cependant, s’il recourt à un courtier en crédit qui travaille en partenariat avec les banques spécialisées dans le rachat, il pourrait trouver plus facilement un établissement qui regroupe ses prêts.

Le rachat de crédit peut s’adresser à tous les profils même les personnes hébergées à titre gratuit. Le fait d’avoir une situation stable, un reste à vivre suffisant et un dossier bancaire propre augmentent les chances de bénéficier de cette sortie d’endettement.




Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *