rachat crédit

Comment faire accepter un dossier de consolidation de dettes important ?

avril 25, 2019 5:13 Publié par Laissez vos commentaires

 

Il ne faut pas se leurrer en pensant qu’on peut obtenir facilement un rachat de crédit sauf si le montant à regrouper est peu élevé. Dans cas, l’organisme de rachat peut se montrer moins réticent à accorder le refinancement, même si le souscripteur ne répond pas strictement aux critères d’acceptation. Le refus de rachat de prêt est donc courant dans ce milieu bancaire. Pour faire accepter un dossier de consolidation de dettes important, il est ainsi indispensable de constituer un dossier solide et de s’adresser aussi à un intermédiaire bancaire compétent. Explications.

Les emprunteurs qui contactent un établissement bancaire pour reprendre leurs prêts en cours sont pour la plupart des personnes ayant des difficulté de remboursement de dettes. Le montant des dettes peut varier mais les mensualités à honorer impactent sur leurs finances, qui sont déjà dans le rouge. Ce déséquilibre budgétaire intervient souvent à la suite de la souscription à plusieurs crédits et d’un imprévu de la vie. A titre d’exemple, le passage à la retraite, le licenciement dans son travail ou la compression de personnel, ou encore la dissolution d’un contrat de mariage ou la naissance d’un enfant. Si l’emprunteur qui a collectionné plusieurs crédits n’a pas anticipé ces éventuels aléas de la vie, ces évènements peuvent bouleverser le remboursement de ses crédits.
Pour pouvoir prétendre à une consolidation de dettes important, il convient ainsi de présenter un profil emprunteur qui rassure les banques sur sa solvabilité. Par ce terme, les banques prennent en compte les éléments suivants :

  • la situation professionnelle et matrimoniale de l’emprunteur : le ménage ou le particulier qui fait cette demande devrait avoir un emploi fixe en CDI avec de bons revenus qui lui permettent de disposer d’un reste à vivre suffisant. Les candidats présentant un co-emprunteur et les couples mariés ou pacsés sont plus prisés par les banques qu’un célibataire ou un divorcé. Cela leur permet de se tourner vers l’autre partie contractante en cas de problème de non-paiement.
  • le taux d’endettement au-dessous de 33 %. Toutefois, les banques peuvent accepter la demande de consolidation de dettes si l’emprunteur a un reste à vivre de plus de 2 500 euros, même si son taux d’endettement explose à 45 %.
  • l’antécédent bancaire sans incident de paiement pour les 3 derniers mois. Ce comportement bancaire se voit à travers les relevés bancaires du demandeur de rachat. Les rejets de prélèvement, le dépassement du découvert bancaire, les chèques sans provision sont autant de motifs de rejets de la demande. L’organisme de refinancement étudie également le nombre de prêts à la consommation. S’ils sont très importants, il peut en déduire que l’emprunteur est un acheteur compulsif. Dans ce cas, il peut refuser la demande.
  • enfin la garantie est le critère le plus important pour des crédits d’un montant de plus de 200 000 euros. Dans le cas d’endettement lourd et de fichage Ficp, la banque est également en mesure d’exiger une sûreté réelle comme le bien immobilier souscrit. La garantie offerte par l’emprunteur doit avoir suffisamment de valeur pour couvrir son rachat sinon sa demande risque aussi d’être rejetée. Cette faculté d’apporter en sûreté réelle son bien immobilier s’adresse notamment aux propriétaires accédant ou à ceux ayant déjà fini le remboursement de leur prêt immobilier.

Remarque : un dossier peut faire l’objet d’un refus auprès d’une banque mais être accepté par une autre. Il importe ainsi de passer par un outil de simulation pour avoir un premier aperçu de ce projet tout en recevant gratuitement une offre de prêt parmi les banques qui peut accepter sa demande de consolidation de dettes conséquentes.

Comme on l’a déjà dit, les critères d’octroi d’un regroupement de dettes varient d’un organisme bancaire à un autre. Certes, le demandeur peut demander à l’établissement les motifs de ce refus, mais l’institution bancaire n’est pas dans l’obligation de fournir une raison. En fait, dans la plupart de cas, les raisons entraînant un rejet de demande sont le fichage FCC ou FICP, la situation professionnelle instable et les revenus insuffisants, le taux d’endettement important sans garantie suffisante. L’âge et la situation matrimoniale de l’emprunteur peuvent être aussi des motifs de rejet de la demande. Par exemple, s’il est à la pré-retraite ou s’il est en instance de divorce sans accord amiable entre lui et sa conjointe pour la répartition de paiement des dettes.
Bon à savoir : nous sommes un courtier spécialisé dans la recherche du refinancement pour les dettes importantes d’un propriétaire surendetté. Même les personnes fichées Ficp qui n’ont pas normalement la possibilité d’accéder au rachat peuvent bénéficier de cette opération financière grâce à notre intervention. Seules les personnes ayant déposé un dossier à la commission de surendettement ne peuvent pas prétendre à cette restructuration de prêt.

Si l’intervention d’un autre courtier s’avère infructueuse, cela ne signifie pas que notre intercession sera similaire. Il est recommandé de passer par notre simulateur de rachat en haut sur ce site pour évaluer la faisabilité de ce montage selon sa situation financière. La simulation est évidemment gratuite et sans engagement, tout comme l’étude ou l’analyse de dossier et la recherche du rachat de crédit selon la loi Murcef. L’emprunteur n’aurait à régler la commission d’un courtier que s’il a effectivement signé l’offre de prêt que l’intermédiaire bancaire lui a présentée. La simulation sur notre site est donc un avantage à ne pas négliger surtout qu’elle permet de bénéficier d’un accompagnement dans la recherche d’un rachat et qu’elle permet aussi d’obtenir une proposition de prêt.
Pour augmenter ses chances d’accéder à cette sortie d’endettement, il est judicieux aussi d’envisager une garantie immobilière si son endettement est critique ou si on fait l’objet d’un incident bancaire. Dans ce dernier cas, si les coordonnées de la personne ne sont pas encore inscrites au fichier Ficp, il aurait juste à assainir son compte bancaire 3 mois avant la demande.
En tout état de cause, il est judicieux de réduire le nombre de prêts à la consommation s’ils sont trop importants, (par exemple, plus de 7 crédits). Cela permet non seulement de baisser son taux d’endettement mais aussi d’améliorer son profil emprunteur et le taux d’intérêt qu’on peut avoir.

En fait, il faut savoir qu’il n’existe qu’une dizaine de banques qui proposent cette solution de refinancement. Si un dossier a été présenté par plusieurs courtiers, mais a essuyé des refus, cela signifie que les chances d’accéder à la consolidation de dettes importantes sont minimes pour ne pas dire inexistantes.
Dans ce cas, il est recommandé de se tourner vers la commission de surendettement. Cet ultime secours peut être accessible aux propriétaires comme aux locataires. La mise en place d’un plan de redressement ne signifie pas que les dettes seront effacées. Le surendetté doit toujours les rembourser, mais les conditions de remboursement seront révisées. S’il n’est pas en mesure de payer ses dettes, la commission peut opter pour une liquidation judiciaire avec ou sans vente de patrimoine ou un effacement total des dettes. A noter enfin qu’après la recevabilité d’un dossier à la commission de surendettement, l’emprunteur sera inscrit automatiquement au Ficp.

Tags : , , , ,



Classés dans :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *